Embolisation des varices pelviennes

Une alternative à la chirurgie, un traitement thérapeutique et très peu invasif.

Comprendre les Varices Pelviennes

Cliquez-ici pour tout comprendre le syndrome de la congestion pelvienne.

L’embolisation des varices pelviennes

L’embolisation est une alternative thérapeutique à la chirurgie des varices pelviennes. Comprendre le traitement.

Centre d’Embolisation Varices Pelviennes

Le CEVP est un grand centre européen en nombre de patient traité par embolisation

Le Diagnostique

Le syndrome de congestion pelvienne est la conséquence de pesanteur ou douleurs chroniques pelviennes qui durent depuis plus de 6 mois (souvent plusieurs années), méconnues, invalidantes.

Il s’agit souvent d’une douleur sourde, lancinante, parfois plus sévère en fin de journée ou lors de période debout ou assise prolongée, qui diminue en position allongée.

De Quoi s’agit-il?

Les varices pelviennes: Le Syndrome de congestion pelvienne.

Une veine est constituée de trois épaisseurs. Ces différentes épaisseurs peuvent sous l’action d’hormones (œstrogènes) ou de contraintes mécaniques, perdre leur propriété de soutien et subir une désorganisation tissulaire. Les valvules de la paroi veineuse qui permettent de faire circuler le sang dans le bon sens deviennent défaillantes.

Le sang va stagner, et même circuler à contre-sens, les veines se dilatent et deviennent tortueuses. Cette modification est irréversible.

Lorsque cela arrive au niveau du bas ventre (pelvis), on parle de varices pelviennes.

Les varices pelviennes peuvent générer des douleurs à long terme (chroniques), on parle alors de syndrome de congestion pelvienne (SCG).

UN Traitement thérapeutique

L’embolisation des Varices Pelviennes

 

L’embolisation consiste à empêcher le sang de stagner dans le bas ventre en bouchant ces varices pelviennes et permettre au sang de se rediriger vers des veines normales. C’est un traitement non invasif qui est pratiqué en ambulatoire.

Tout d’abord, avec une minuscule incision de 2 mm au niveau de l’aine, on insert une petite sonde dans la veine fémorale qui sera acheminée jusqu’aux veines variqueuses à traiter. Ensuite, à travers cette sonde on positionne au sein de la varice soit un coil (qui ressemble à une petite pelote de fil très fin), soit un produit qui va permettre de la boucher (en terme médicaux, on parle de thrombose).

Enfin, une fois le geste effectué, un simple pansement est posé au niveau de la minuscule incision.

Les complications sont exceptionnelles.

Des douleurs post- traitement peuvent survenir à cause de la thrombose veineuse, des anti-inflammatoires seront systématiquement prescrits pendant une semaine.